nombreux feux d'intersection

Entrée et sortie de port : comment ne pas ruiner son bateau en deux coups de cuiller à pot

Enfin libre ! A bord de votre bateau de location, vous cherchez comment s’évader de ce port de plaisance où personne n’a pensé à mettre de panneau « sortie ». N’oubliez pas de respecter certaines règles de navigation…

Vous avez bien souvenir qu’il faut y aller doucement : votre mémoire ne vous fait pas encore défaut ! Oui, la vitesse est généralement limitée à 3 nœuds dans les ports de plaisance (c.a.d. 5 km/h soit la vitesse d’un marcheur). Généralement si vous allez trop vite, vous ferez monter des grognements (au mieux) des bateaux à quai, à cause de votre sillage qui leur fait danser la gigue.Et pour ne pas changer vos habitudes, restez à tribord comme sur la route…

nombreux feu d'intersection

Un feu rouge ! Où ça ?

L’entrée et la sortie d’un port sont contrôlées par des feux tricolores actionnés par la Capitainerie du port. Désignez donc votre second pour trouver ces feux que l’on oublie trop souvent  et cela pourrait vous éviter de rentrer dans un bateau beaucoup plus gros que vous ! Rappelez vous que tous les bateaux (même les petits doivent appliquer ces règles):

  • Trois feux rouges => personne n’entre ni ne sort
  • 2 feux verts et un blanc => passage prudent autorisé dans les 2 sens
  • 1 feu vert + 1 feu blanc + 1 feu vert => on patiente, on patiente, on patiente. Si vous voyez un feu jaune éclairé sur le coté gauche des 3 feux et que vous êtes sur un bateau de moins de 20 m vous pouvez passez hors du chenal (en faisant attention à votre tirant d’eau)

Atterrir en bateau ! Rentrer au port de plaisance

Oui, quand un bateau rejoint la terre on dit qu’il atterri ! Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de règles pour rentrer ou sortir du port. La route qui mène au port s’appelle un chenal ! Et celui-ci est balisé, en rentrant au port,  par des bouées indiquant les eaux saines :

  • A tribord (à droite pour les terriens): des bouées vertes coniques
  • A bâbord (à gauche) : des bouées rouges cylindriques

Astuce pour retenir la couleur et le côté : à gauche on est rouge ! (ce n’est pas très « politiquement correct » mais au moins on s’en souvient et à partir là, vous en déduirez que le vert c’est de l’autre côté !)

Pour mémoire, dans un chenal :

  • On navigue à tribord (comme sur une route).
  • On respecte la priorité des grands bateaux
  • On ne mouille pas et on ne s’amarre pas aux bouées
  • On adapte son allure aux autres bateaux (ce qui ne veut pas dire qu’on fonce comme celui qui vient de vous doubler !)

Noter que vous pouvez :

  • Traverser un chenal est autorisé mais en passant derrière les bateaux (vous n’êtes pas prioritaire)
  • Dépasser prudemment si les conditions le permettent.

deux jouets en forme de bateaux
Toujours dépasser prudemment si les conditions le permettent !

Mais d’où vient ce brouillard ?

Si par hasard le brouillard venait à tomber brusquement alors que vous rentrez au port, il faudra demander à tout l’équipage de tendre l’oreille et diminuer le bruit du moteur (ralentir quoi !). Voici les quelques sons à connaître :

  • Un son long toutes les 2 min (max) = bateau à moteur en marche
  • 2 sons longs toutes les 2 min (max) = bateau à moteur à l’arrêt
  • Bateaux privilégiés (à manœuvre restreinte)
    • (1 son long + 2 sons courts) => bateaux à privilège en route
    • (1 son long +2 sons courts) + (1 son long+3 sons courts) = Remorqueur + bateau remorqué

One Comment

Laisser un commentaire