Archives

Home / Concarneau, la ville bleue et les Glénans.

En louant un bateau à moteur à Concarneau, vous allez découvrir qu’il n’y a pas qu’aux Antilles ou en Corse que l’on peut trouver une eau turquoise. Que vous soyez pêche en mer le long de la côte du Guilvinec à la pointe de Trévignon ou palmes et tuba dans l’archipel des Glénans, Concarneau vous ravira pour son ambiance marine historique. N’attendez-plus, naviguez !
Pour louer un bateau et naviguer à Concarneau, cliquez ici.

Stéphane Cariou, chef de la rédaction de Concarneau du Télégramme

L’auteur :

Stéphane Cariou, chef de la rédaction de Concarneau du Télégramme, connaît la ville et sa côte comme sa poche. Il répond à la question « Que faire en bateau à moteur à Concarneau ? »

Louer un bateau à Concarneau

1 plage où jeter l’ancre

Le banc de sable de Guiriden
Le banc de sable de Guiriden

Pressez-vous pour venir observer le banc de sable de Guiriden car il ne sera pas éternel. Au milieu de deux parties rocheuses de l’île de Guiriden dans l’archipel des Glénans, mouillez votre bateau à moteur de location sur cette bande sableuse que la mer ronge et érode petit à petit.

1 port où faire escale

Le port de Concarneau
Le port de Concarneau

Adossé aux remparts de la ville close, le port permet de comprendre en un clin d’oeil à quel point Concarneau est une ville marine tournée vers l’océan. L’activité au port est intense entre les aller-retours des plaisanciers et la criée qui fait le spectacle…

1 photo



à prendre depuis la mer

01_guide

Les remparts de la Ville Close en entrant au port.

1 star

locale à rencontrer

02_guide

Didier Deschamps et Concarneau c’est une vraie histoire d’amour puisqu’il s’est marié avec une locale. Sans doute croiserez-vous le sélectionneur des Bleus à pécher tranquillement au large de la corniche…

1 bar

immanquable

03_guide

Le Cosy Bar et sa terrasse… cosy vous permet de passer de bonnes soirées été comme hiver. Pour ceux qui aiment avoir le choix, vous allez être servis : plus d’une centaine de cocktails sont proposés à la carte.

1 restaurant

fantastique

04_guide

Ah la belle histoire est un restaurant bio qui ravira tous les amateurs. Lydie, la patronne est un bourreau de travail pour rechercher la composition parfaite avec des ingrédients de qualité. Ne passez pas à côté du Gaspacho !

1 visite

à faire

05_guide

Le musée de la pêche, est le passage obligé pour toute personne un tant soit peu intéressé par la mer. Visiter un chalutier et découvrir l’histoire de la pêche d’une façon ludique et instructive va vous donner l’envie de repartir en mer.

1 spécialité

locale

06_guide

Les Kouignettes de la maison Larnicol à Melgven près de Concarneau : ces minis kouign amann (gateau au sucre et au beurre tout ce qu’il y a de plus diététique) permettent de les goûter par bouchées. Ils viennent surtout sous différents parfums (Pistache, Framboise, Caramel au beurre salé…). A prendre pour les petites faims sur votre bateau à moteur de location.

LA chose que vous ne pourrez pas faire sans bateau
L’île de Brunec depuis l'île Saint-Nicolas
L’île de Brunec depuis l’île Saint-Nicolas

Un pique-nique en amoureux sur l’île Saint-Nicolas dans l’archipel des Glénans, les yeux dans le vague et la tête ailleurs…

Nos bateaux disponibles à Concarneau.

Retrouvez tous nos bateaux disponibles à Concarneau.

Histoire de Concarneau

Concarneau c’est avant tout la ville intra-muros au sens propre du terme puisque ce n’est que très récemment que la ville s’est étendue au-delà de ses fortifications. C’est en 692 que Concar, l’un des chefs des Bretons d’Armorique, fonde la ville de Conkerneos sur cet îlot rocheux. A l’époque, la ville est déjà fortifiée à l’aide de grosses palissades en troncs d’arbres placées entre le château et de gigantesques fossés. La ville passe au main des Francs en 799 mais redevient fièrement bretonne en 809.

C’est réellement à partir du Xe siècle que la population augmente drastiquement, à tel point qu’on construit une seconde église et qu’une mini-société avec ses bourgeois, sa police, sa justice et déjà ses pêcheurs…si bien que Concarneau devient la 4e place forte de Bretagne au XIVe siècle. Elle est par conséquent soumise à l’intérêt anglais qui viennent titiller de l’épée grâce à leurs bateaux de qualité. Ils prennent Concarneau pendant 30 années au bout desquelles, en 1373, Du Guesclin finit par réussir à les bouter hors des frontières de la ville. S’en suit deux siècles d’alternance franco-anglaise pour que finalement, Concarneau reste définitivement française à partir de 1532.

Le 17 janvier 1576, un évènement fit de Concarneau un fief catholique : en effet, en réponse à l’arrivée de 30 cavaliers protestants voulant convertir les habitants, 8 000 hommes venus des villes et villages alentour vinrent défendre la ville à grands renforts d’armes blanches. Les 30 cavaliers n’auront pas fait long feu. Sur les siècles suivants, Concarneau glisse doucement vers sa passion pour la mer et les traditions marines, ce qui en fait aujourd’hui un endroit idéal pour louer un bateau à moteur.

Pendant la révolution française, Concarneau prend son essor économique grâce à sa flotte comptant plus de 300 bateaux qui servent autant à la pêche qu’au commerce du vin, du blé et du poisson, évidemment. A partir du XIXe siècle, les premières maisons sont érigées hors de la ville close. Ce sont notamment les bourgeois qui délaissent le centre intra-muros devenant, lui, au fur et à mesure, un repaire à matelots plus ou moins distingués. Victor Coste érigera donc en 1859 en dehors des murs ce qui reste aujourd’hui la plus ancienne station marine du monde. C’est l’époque où apparaissent les premières conserveries spécialisées dans le thon et la sardine et employant presque la moitié de la ville au début du XIXe siècle entre les pêcheurs et les « sardinières ». Après la Première Guerre mondiale, c’est la fin des petits bateaux de pêche à voile remplacés par des bateaux à moteur plus performants. Déjà.

Devant la disparition des grands bancs de sardines qui appauvrissent la ville, Concarneau a du se réinventer en devenant un aimant à touristes aisés et en particulier de peintres à l’origine de la construction des nombreux hôtels qui font aujourd’hui la joie des touristes avides de sortie en mer à bord de leur bateau à moteur de location…

Géographie de Concarneau

Située au sud du Finistère, la ville de Concarneau est dédiée à la mer. On divise la ville en deux : la ville-close et son centre historique d’un côté et le port de l’autre. La côte est très découpée et propose une grande variétés de paysages entre plages de sable blanc, presqu’île, pointes et autres anses.

La ville close concentre les monuments historiques et culturels de Concarneau. Pour illustrer sa grande histoire de pêche en mer, la ville possède un musée de la pêche reconnu et que nous vous conseillons de visiter avant de partir sur votre bateau à moteur de location pour une partie de pêche. Cela vous donnera de bonnes idées pour ne pas revenir bredouille.

Le port quant à lui est au fond d’une rade naturelle prolongée par le ria d’une rivière. Adossé aux remparts de la ville close, il se trouve réellement en plein coeur de la ville : c’est grâce à lui que Concarneau possède autant de cachet. Et c’est d’autant plus facile pour les 25 000 plaisanciers annuels d’accéder aux commerces de la ville avant de (re) partir en mer.

En face, on voit au loin l’archipel des Glénans composé de neuf îles principales parmi une multitude d’îlots. Jadis rattaché au continent, l’érosion a fait son oeuvre pour découvrir cet archipel qui permet de bénéficier d’une eau translucide au centre de l’ensemble d’îles. C’est pourquoi on le compare très souvent à un lagon et qu’il est surnommé « le Tahiti de la Bretagne Sud ».

Amoureux de la nature, l’endroit est fait pour vous vu la richesse de la faune : c’est le paradis des oiseaux. Mais attention aux zones protégées. Lors des grandes marées, il est possible de traverser à pied « la Chambre », vaste espace s’étendant entre les îles Saint-Nicolas, Drénec, Bananec et Cigogne. La zone devient alors un rêve pour les pêcheurs à pied qui n’ont qu’à se baisser pour ramasser les palourdes ou les ormeaux. Si vous ne savez pas où mouiller votre bateau à moteur, les glénans sont votre réponse…

Distances à partir de Concarneau

Voici quelques distances et temps de trajet indicatifs entre Concarneau et des destinations potentiellement atteignables en bateau à moteur de location.

Concarneau – Anse de Saint-Laurent : 3 milles
Concarneau – Port-La-Forêt : 4 milles
Concarneau – Cap Coz : 4 milles
Concarneau – Anse de Penfoulic : 5 milles
Concarneau – Pointe de Trévignon : 6 milles
Concarneau – Anse du Groasguen : 8 milles
Concarneau – Ile Raguenez : 8 milles
Concarneau – Ile aux moutons : 8 milles
Concarneau – Ile Verte : 9 milles
Concarneau – Bénodet : 9 milles
Concarneau – La Mer Blanche : 9 milles
Concarneau – Loctudy : 11 milles
Concarneau – Archipe des Glénans : 11 milles
Concarneau – Pont L’abbé : 14 milles
Concarneau – Guilvinec : 17 milles
Concarneau – Phare d’Eckmuhl : 21 milles
A vous la parole ! COMMENTAIRES
  • […] brochettes sur la grille du barbecue, un bar pêché lors de la sortie en mer du jour ou acheté au fameux marché de Concarneau pour les moins […]

Votre commentaire :

Laisser un commentaire

Articles liés LE CAPITAINE VOUS RECOMMANDE ...